Blog 44 (06.05.2017)

Blog Juli 2017

Puisque la météo s'est améliorée, les équipes d'AiNA soa peuvent aller dans les régions. La visite des centres de santé ruraux d'Alaotra Mangoro en cette année a commencé avec le district d'Andilamena, dans l'extrême nord. Natanaela a pris avec lui l'un des nouveaux médecins, Tahiry. L'autre nouveau médecin, Sitraka, est resté avec sa femme alors qu'elle donnait naissance à une petite fille. Au mois de Juin, les trois médecins sont allés avec Maro pour visiter les centres de santé du district d'Ambatondrazaka.
Laza a assisté aux revues médicales d'Ambatondrazaka, Amparafaravola et Andilamena pour entendre comment les agents de santé mènent la formation des agents communautaires. Malgré le fait que les agents de santé ruraux sont seuls à leurs postes, beaucoup font l'effort de donner la formation en premiers secours aux agents communautaires et aux responsables locaux. Des histoires de vie sauvées sont partagées et elles sont très encourageantes. Vous pouvez en lire quelques-unes ci-dessous.

Une nouvelle collaboration a commencé au mois de mai. Nous assurons maintenant la formation du personnel de la société LECOFRUIT en premiers secours. LECOFRUIT exporte des fruits et légumes en conserve.
Daniella est revenue de son congé de maternité. Elle est responsable de la formation à Antananarivo, alors que les hommes médecins font le suivi dans la brousse. Elle et sa petite fille s'adaptent bien à la nouvelle situation.


Témoignages positifs recueillis sur le terrain (Alaotra Mangoro):

 

  • Au début de cette année, le cyclone Enawo a causé de grandes inondations dans le village d'Ambohitsilaozana, district d'Ambatondrazaka. Le médecin local a partagé que sans la formation sur la préparation aux catastrophes et sur les premiers secours, de nombreuses vies auraient été perdues. La seule personne qui est décédée dans le village a eu une crise cardiaque quand elle a vu le grand déluge.
  • Quelqu'un dans le village d'Andrebakely Nord - district d'Amparafaravola - a eu une malaise soudaine, a perdu conscience et a cessé de respirer. Une personne qui a déjà assisté à la formation sur les premiers secours par AiNA soa a réalisé une réanimation cardiopulmonaire (RCP). Le patient a recommencé à respirer et a été amené au centre de santé pour un traitement ultérieur.
  • Les villageois d'Amparafaravola sont intéressés à en apprendre davantage sur les premiers secours. Lorsqu'ils ont entendu parler du manuel de secourisme par AiNA soa, ils sont allés au centre de santé pour lire et apprendre.
  • À travers la connaissance sur les premiers secours, plus de villageois sont envoyés dans les centres de santé à temps et ont une meilleure chance de survivre.