Blog 49 (23.02.2018)

Blog Fevrier 2018

Une jeune diététicienne suisse, Jacqueline Ribeli, a servi en tant que volontaire avec AiNA soa du 8 janvier au 15 février 2018. Elle partage ci-dessous le résumé de son travail à Madagascar ainsi que ses impressions:

Le retard de croissance (quand un enfant est trop petit pour son âge) et d'autres formes de malnutrition sont assez courants à Madagascar, surtout pendant l'enfance. Cela se produit pour diverses raisons: D'une part, le revenu est souvent très faible et la possibilité d'acheter de la nourriture spécifique n‘est pas donnée. D'autre part, les connaissances sur la fonction des divers nutriments sont souvent manquantes et le régime alimentaire est très unilatéral.

Avec le projet de AiNA soa et l'esprit ouvert de l'équipe, j'ai eu la possibilité de faire du bénévolat. J'étais très heureuse que la première semaine ait été calme et que j'ai eu assez de temps pour finaliser les préparatifs de l'enseignement. Avec la présentation concrète, j'étais prête à enseigner dans les écoles et autres établissements qui travaillent avec les enfants. Il s'agissait de rapprocher les gens du sujet de la nutrition et de les sensibiliser à l'importance d'une alimentation équilibrée pour le développement des enfants. Les principaux axes suivants ont été touchés :
Nutriments énergétiques - différentes formes de malnutrition, en particulier le retard de croissance - amélioration de la qualité protéique avec la combinaison d'aliments disponibles localement - «faim cachée» (carence en vitamines et divers sels minéraux) souvent méconnue et ce qui peut être fait contre elle, en particulier avec plus de variétés d‘aliments - eau et hygiène - préparation saine des aliments

Ensemble, nous avons atteint beaucoup de gens dans les environs de Talatamaty. De courts trajets étaient nécessaires ou nous pouvions même marcher à pied à partir du bureau.
Des formations sur d'autres sujets ont eu lieu pour l'ensemble de l'équipe ou plus spécifiquement pour l'équipe médicale. Cela nous a permis de partager beaucoup sur les différentes activités de traitement et de conseil avec les patients. C'était très enrichissant d'en apprendre plus sur le travail des médecins à Madagascar. J'ai été très heureuse que l'équipe et les participants aux formations externes aient été très ouverts aux différents sujets sur la nutrition. Les retours ont été très encourageants.
La collaboration avec l'équipe de AiNA soa, ainsi que l'échange avec de nombreuses personnes lors des formations externes, ont été une expérience incroyablement enrichissante. Ce fut un grand plaisir pour moi d'avoir été conduit ici par Dieu. J'ai eu l'opportunité de transmettre l'expertise en nutrition à d'autres personnes. De plus, il était parfait que mon mari a pu joindre l'équipe de l'AiNA soa pendant deux semaines et a fourni un soutien technique ».